ÉLAGAGE

Qu’est-ce que l’élagage ?

elagageL’élagage consiste à orienter ou limiter le développement d’un arbre. De manière générale, on appelle élagage l’arboriculture ornementale.

L’élagage représente la méthode d’entretien des arbres la plus commune. Cet entretien est impératif pour les arbres d’ornement afin d’éliminer les risques de dommages corporels et matériels et de conserver leur santé et leur esthétisme.

 

N’hésitez pas à contacter notre équipe au :

06 95 98 42 20

Contrairement à la taille d’une haie ou d’un arbuste, l’élagage est plutôt réservé à des arbres qui sont déjà grands ou qui vont le devenir, mais il n’est pas forcément question de couper de grandes branches ! Dans votre jardin privé, la plantation d’arbres trop grands peut conduire à des soucis pour votre confort et votre sécurité,  il est donc primordial de prendre en considération et de prévoir la taille adulte de votre arbre avant de le planter.  C’est justement lorsqu’il deviendra enfin grand, vigoureux et beau que vous allez alors mesurer le danger qu’il peut représenter. Il sera alors très difficile de l’élaguer sans lui enlever toute sa majesté.

Les jeunes arbres ont parfois besoin d’une taille de formation qui va orienter leur développement et l’adapter à certaines contraintes. Ceci permet d’anticiper les interventions qui devront être opérées sur les sujets une fois adultes. C’est assurément la solution qui vous évitera le plus de dégâts. Toutefois, lorsqu’il est nécessaire de faire l’élagage d’un arbre âgé, veillez à confier l’opération à un professionnel qualifié qui va procéder sur plusieurs reprises, avec la prudence et la vigilance nécessaires, au lieu d’opter pour un élagage à bas prix qui se solde la plupart du temps par un vrai « massacre ».

Pourquoi élaguer ?

Un arbre doit être élagué afin d’enlever ses branches blessées, mortes ou malades, modifier sa taille, sa forme, contenir son développement, rétablir son équilibre, améliorer sa feuillaison.

Les arbres demandent de l’entretien pour des raisons diverses dont leur cohabitation avec les infrastructures et notre environnement, l’objectif étant de préserver la santé des arbres et de les rendre sécuritaires le plus de temps possible. L’élagage est le fait de supprimer les branches mortes pour éviter les bris et pourriture du bois sain, d’enlever les branches basses et nuisibles pour les infrastructures et toutes circulations avoisinantes, d’éliminer ou réduire les branches ayant des faiblesses au niveau de la structure et surtout d’améliorer la santé et d’optimiser l’esthétique de vos arbres. L’élagage des arbres constitue un excellent investissement à long terme quand on sait qu’ils ont une durée de vie de plusieurs dizaines d’années, qu’ils peuvent même devenir centenaires et que la fréquence d’entretien diminue avec les années. S’ils sont bien entretenus évidemment !

Quand élaguer ?

Traditionnellement, on élague en automne : Les arbres sont au repos et il leurs feuilles sont tombé. Il faut agir avant l’arrivée du froid et surtout du gèle. Cependant, l’élagage se fait de plus en plus en fin de printemps et en été,  la cicatrisation étant plus rapide à cette période de l’année. Dans les régions froides, il faut intervenir avant le mois d’août afin d’éviter à des repousses encore trop jeunes l’exposition au gèle. Pendant la montée de sève au début de printemps il faut éviter l’élagage puisque les coupes causent des écoulements importants (bouleau, noyer, tilleul, érable).

Si l’arbre a moins de 10 ans, il est préférable de l’élaguer tous les 2 ans. S’il a entre 10 et 20 ans, l’élaguer tous les 4 ou 5 ans suffit. S’il a plus de 20 ans, élaguez-le tous les 10 ans.

Il ne faut pas oublier de respecte la silhouette générale de votre arbre : Faites appel à des professionnels afin de préserver sa personnalité et son port naturel.

Quand élaguer en urgence ?

• Pendant un coup de vent, les branches mortes tombent d’abord, il faut donc les surveiller de façon régulière et les élaguer.

• En hiver, les persistants (cèdre, pin, magnolia) ont plus de prise au vent, particulièrement dans les zones exposées aux bourrasques (bord de mer, sommet de colline). Il est naturel qu’il soient plus vulnérables que les feuillus, dénudés à cette période

• Les feuillus, qui ont une croissance en hauteur rapide, offrent un bois de moindre résistance : robinier, saule, frêne, févier d’Amérique, ailante, eucalyptus… contrairement au chêne, au charme, aux arbres fruitiers, au buis…

• Des élagages sévères fragilisent l’arbre (étêtage, coupe de sections importantes…) et  favorisent la pousse rapide de branches mal insérées sous l’écorce. Une branche développée naturellement est ancrée jusqu’au milieu du tronc.